Qu’est ce que la longue traîne en référencement?

Contrairement à son homologue économique, la longue traîne du référencement naturel désigne les mots clés qui attirent chacun peu de visiteurs sur un site internet.

Qu'est ce que la longue traîne en référencement?

Voici une illustration de la « longue traîne référencement » et sa définition.

Qu'est ce que la longue traîne en référencement?

La longue traîne est un concept fortement utilisé dans le domaine du référencement naturel.

Contrairement à son homologue économique, la longue traîne du référencement naturel désigne les mots clés qui attirent chacun peu de visiteurs sur un site internet, mais dont le cumul peut représenter une part non négligeable du trafic total d’un site.

La longue traîne est généralement constituée de mots peu utilisés ou au moins de synonymes peu connus qui, du fait de leur faible utilisation par les internautes, seront moins concurrentiels : si moins de recherches sont faites sur ces mots-clés, il est en revanche plus facile pour les sites web d’obtenir une bonne position dans les résultats des moteurs de recherche.

De manière générale, plus l’expression utilisée par l’internaute est longue, plus elle a de chances de faire partie de la longue traîne. Les expressions courtes composées de 1 à 3 mots en sont généralement exclues.

La longue traîne du référencement est en constante évolution, puisque 20 à 25% des requêtes des internautes sont nouvelles et donc inconnues des moteurs de recherche.Wikipedia

Quels sont les mots clé de la longue traîne?

Les expressions de la longue traîne sont généralement composés d’au moins trois ou quatre mots clés qui sont très spécifiques à une information ou un produit que vous proposez sur votre site web. Ce sont ces mots clés que les internautes utilisent dans Google lorsqu’ils ont une idée très précise de ce qu’ils recherchent sur internet.

Audit gratuit

Quel est l'intérêt d'augmenter ses mots clés de la longue traîne ?

Plus vous aurez de mots et expressions clés dans votre site et plus vous aurez de chances d’être visible dans les moteurs de recherche.

Plus votre expression est spécifique et, généralement, moins elle a de concurrence.

Enfin, si vous avez défini un nuage de mots-clés dans la même thématique, il y a des chances que Google vous considère comme un spécialiste. Il vous positionnera, alors, mieux dans ses SERP (page de résultats de recherche).

Comment définir ses mots clés ?

Définir les thématiques

En effet, il faut commencer par trouver les bons mots clés, c’est à dire dés mots clés pertinents à votre secteur d’activité. En gros, il faut se poser la question :  » Qu’est-ce que les internautes vont rechercher pour trouver mes produits / mes services ? ». Il va découler de cette petite séance de brainstorming, une liste de mots clés.

Ensuite, il faudra élargir le champ lexical de chacun de ces mots clés grâce à une recherche de mots.

Utiliser un générateur de mots clés

Plusieurs outils comme SEM-Rush, My poseo, Google Ads, … sont des générateurs de mots clés. Vous entrez un mot clé et l’outil vous trouve des expressions qui lui sont associées. Si vous ne souhaitez pas passer par des outils, il reste les pages de résultats de Google qui sont pleines de ressources :

Google Suggest :  Quand vous commencez à écrire votre requête dans la barre de recherche, Google affiche des suggestions juste en dessous. Nous sommes, ici, typiquement dans les mots clés de longue traîne puisque Google va vous donner les requêtes des internautes les plus demandées commençant par votre mot clé.

Recherches associées : En bas des SERP du moteur de recherche Google, il y a les recherches associées. C’est une liste de nouveaux mots qui sont associés à votre requête.

Comment choisir ses mots clés ?

Cette étape est essentielle. En effet, à quoi cela sert-il que vous investissiez des heures de travail pour être en 1ère position sur Google si ce mot clef n’est pas recherché par les internautes.

Ainsi, parmi tous les mots clés que vous avez récoltés, il va falloir identifier les meilleurs mots clés : ceux qui sont le plus demandés par les internautes autrement dit ceux qui ont le volume de recherche le plus important. Ces mots clés seront vos mots clés principaux.
Attention ! aux mots clés trop génériques. Ex : voiture, maison, … Essayez de se positionner en première page d’un moteur de recherche sur ces mots clés est trop difficile si votre site internet vient d’être lancé. Ce serait comme vouloir gagner le Marathon de Paris alors qu’on n’a jamais fait de sport de sa vie. Il faut trouver les mots clefs : pertinents, les moins concurrentiels possible et avec un certain volume de recherches mensuelles.

Pour avoir cette donnée importante, il faut avoir un outil : Google Ads ou Google trends peuvent vous donner une idée, sinon il faut passer par des outils payants : SEM-Rush, My poseo, Yooda, …

Si vous n’avez pas le temps de le faire, pas l’expérience ou pas les outils, vous pouvez demander à une agence de vous faire une étude sémantique. Cette étude sera la base de toutes vos actions de référencement naturel : éditoriale, netlinking ou de maillage interne.

Ska est une agence webmarketing aussi appelée agence de référencement qui aide les entreprises et les entrepreuneurs à générer plus de trafic, de conversions et de revenus de leur site web.

^